Catégorie : J’ai testé

Une manucure maison et longue tenue. C’est possible ?

Salut à tous !

J’espère que vous profitez tous de votre mois d’Août. Pour ma part, je suis en vacances et qui dit vacances, dit préparatifs tout azimut. Vous le savez bien, il n’y a pas uniquement le fait de booker ses valises qui compte. Il y a aussi le fait, que dis-je, l’obligation de prendre soin de soi avant de partir. Et ça passe par le respect du principe d’EPALP. Vous ne connaissez pas le principe d’Etre Potable A La Plage ? Oui je suis certaine que vous savez de quoi je parle et surtout par quoi cela se traduit… Bien sûr, il faudra passer par la case épilation, manucure et pédicure.

Dans ce billet, je voulais aborder avec vous le côté manucure et pédicure car concernant l’épilation, il n’y a pas grand-chose à dire. Pour résumer, on sait qu’on va douiller mais il faut tout de même y passer, pas le choix. Et en plus, il y a autant de rituels d’épilation qu’il y a de femmes (et d’hommes ! Mille excuses messieurs…)

Revenons-en à nos ongles. Pour ma part, avant d’avoir des enfants…, j’adorais me peinturlurer (expression datant du siècle dernier, je vous l’accorde) les ongles. Je procédais de la manière suivante, généralement, je réalisais ma manucure et ma pédicure le dimanche soir et au bout de 3-4 jours, je retirais le tout. Soit je laissais mes ongles se reposer jusqu’à dimanche soit je changeais de couleur.

Bon, pour résumer, je variais au gré de mes envies et de mon humeur du moment. Puis, arriva le jour où je suis devenue légèrement moins disponible. Du coup, les séances de manucures étaient remplacées par de nouveaux impératifs devenus bien trop chronophages. Vous en déduirez donc aisément que pendant quelques temps, ce petit plaisir n’a été que rarement comblé. En revanche, lorsque les congés estivales arrivent, je me fais plaisir pour avoir une manucure digne de ce nom !

Ce temps à m’occuper de moi doit être rentabilisé au maximum. C’est la raison pour laquelle j’étais à la recherche d’un vernis très longue tenue sans passer par la case en institut. En plus, on connaît les ravages de ces capsules sur nos ongles.

Du coup, j’ai découvert ce vernis gel de la marque Rimmel (« Get the London look ! ») qui promet tout de même une manucure impeccable pendant ou plutôt jusque 14 jours. Donc juste avant de partir en vacances, j’ai voulu tester cette promesse. Il faut savoir que, pour que le résultat soit le plus fidèle possible à la réalité, je n’ai absolument rien changé à mes habitudes. Je n’ai, par exemple, pas mis de gants pour faire la vaisselle. Histoire de voir s’il tient la route.

Le principe

Le principe est assez simple et ne nécessite aucun matériel. Il faut donc se munir des deux flacons de vernis pour chaque étape. Avec le premier, on applique la couleur de son choix en deux couches puis le deuxième est un « Top Coat Super Gel » à appliquer aussi en deux couches. Il n’y a absolument rien d’autre à faire.

Verdict !

Eh ben devinez quoi ! Ma manucure n’a pas tenu 4 mais 8 jours sans bouger. Après, vu que j’ai opté pour une teinte nude, elle pouvait être gardée 2/3 jours de plus mais aurait nécessité quelques retouches.

Au bout de 8 jours, le vernis commençait à s’écailler de l’intérieur, sous le top coat ! Bizarre… J’ai fini par l’enlever pour ces raisons.

 

Mon avis

L’application est simple et rapide puisque les vernis sèchent extrêmement vite.$==

Aucun matériel n’est nécessaire (lampes UV, …)

La durée de la manucure est effectivement plus longue mais la promesse des 14 jours n’est hélas pas tenue.

Pour enlever le vernis, certes, il faut légèrement insister pour l’enlever mais un simple dissolvant suffit.

L’ongle n’est pas plus agressé qu’avec une manucure classique.

Les flacons se trouvent partout (Auchan, Monoprix, …).

Par contre, je trouve ces flacons chers pour des produits de supermarchés puisqu’il faut compter environ 8€ par flacon.

 

Et vous, vous connaissez ce produit ? Si oui, quel est votre avis ? Si non, envie d’essayer ?

L’escape game, c’est aussi bien à deux

Avant tout, qu’est-ce-qu‘un escape game ?

Il s’agit d’un jeu d’évasion grandeur nature visant à résoudre des énigmes en un temps imparti, généralement 60 minutes.

Pour résumer, il y a un thème défini en fonction du niveau des joueurs. Ça peut être une enquête à mener, devoir se libérer d’une prison, …

 

Pourquoi faire un escape game ?

Quand ma moitié et moi-même avons la chance de pouvoir partager un moment ensemble, la journée spa à deux n’est pas naturellement la première chose qui nous vient à l’esprit. Nous, on décide de se rendre à un escape game.

Je vous entends déjà dire que le romantisme est mort! Bon je vous l’accorde, ça peut donner cette impression de prime abord car on a toujours en tête que l’escape game est une activité qui doit de se pratiquer entre ami(e)s ou collègues.

Eh bien, détrompez-vous ! Parce que développer une bonne cohésion d’équipe (Si si je vous assure ! Techniquement, une équipe se compose d’au moins deux individus…) tout comme s’amuser et se marrer peut aussi concerner les couples.

Donc, sur le papier, en principe, notre « équipe » remplissait les conditions.

 

Attention à l’obstacle et pas des moindres…

Une fois la volonté de jouer acquise, encore fallait-il pouvoir réserver.

Il faut savoir que sur Paris, il y a beaucoup d’escape games qui surtaxent ou n’acceptent pas les couples. Je pense que c’est évidement dû à une volonté de rentabiliser au maximum les sessions.

Nous avons fini par trouver un escape game à un prix très raisonnable (L’Antichambre : 22€ par personne) pour 10 heures du mat’. Selon le créneau choisi, les prix explosaient et il y avait bien moins de disponibilités.

 

Le déroulement 

Pour vraiment bien profiter de cette expérience, le staff nous a conseillé d’arriver quelques minutes avant l’horaire convenu pour nous briefer. Et comme on était en pleine semaine et qu’il était 10 heures, il n’y avait personne ! C’était top parce que du coup l’équipe était hyper disponible. On a déposé nos affaires dans un casier à clés. C’est sécurisé et donc rassurant. Certes ce sont des détails mais ça n’est pas négligeable.

Ensuite, on est entré dans la pièce où la partie a pu commencer. Je ne vais pas vous spoiler mais nous avons passé du temps à résoudre des énigmes pour pouvoir s’enfuir ! Et ne vous inquiétez pas, quand on a buté à certaines étapes, on a été aidé par un membre du staff qui nous observait via des cameras tout du long.

En plus, il faut savoir qu’il y a plusieurs salles allant du niveau débutant à celui de confirmé. Tout le monde peut donc s’amuser quelque soit son niveau. J’allais oublier d’ajouter que le décor de la salle est assez élaboré et super bien conçu. On s’y croyait vraiment ! C’était l’immersion totale.

Bon, nous avons tout de même fini par sortir de la pièce avant le délai imparti. L’équipe nous a tout de même avoué qu’il était plus difficile de jouer à deux plutôt qu’à six par exemple car forcément il y a moins de matière grise ;D

Pour résumer, nous avons adoré et envisageons de réitérer l’expérience très rapidement.

A l’occasion, laissez-vous tenter !

 

 

J’ai testé la teinture naturelle au curcuma


On a tou(te)s un tee-shirt blanc dont la couleur s’avère être irrécupérable qui, même en le traitant avec toutes nos astuces, n’est plus d’un blanc « immaculé ». Du coup, dans ma démarche qui se veut d’avantage eco-friendly, j’ai voulu tenter le recyclage vestimentaire en donnant un second souffle à un de mes tops (plus trop) blanc.

J’ai donc décidé de tester la teinture naturelle avec du curcuma…

Le curcuma est une épice naturelle de couleur jaune qui, en plus d’avoir une multitude de vertus et de bienfaits, permet de teindre naturellement les vêtements et ce de manière très simple. Comme vous avez pu vous en douter, cette épice teindra le textile en jaune.

Le matériel nécessaire à cette expérience :

  • un tee shirt en coton de couleur blanche ou très claire ;
  • curcuma (du bio aurait été mieux mais je n’en avais pas en ma possession) ;
  • vinaigre blanc ;
  • une balance alimentaire ;
  • une marmite ;
  • une bassine.

Préparation:

Pour définir la dose de curcuma nécessaire à la préparation, il faut commencer par peser le vêtement. Le mien pèse 93 g. La règle est d’utiliser 20 g de curcuma pour 100 g de linge.

Donc, dans une marmite, j’ai versé 4 L d’eau et y ai ajouté 20 g de curcuma. Le poids du curcuma est approximatif car j’avais un peu la flemme de procéder à une règle de trois pour définir sa quantité précise. Et je me suis dite qu’au pire, le jaune obtenu serait foncé et ça n’était pas dérangeant pour moi.

J’ai ensuite bien mélangé le tout avant d’y incorporer mon vêtement. J’ai laissé frémir à feu doux pendant une heure, tout en remuant de temps en temps.

Ensuite j’ai éteint le feu et ai laissé refroidir toute la nuit. La durée minimale étant 8 heures. On observe bien que le linge est déjà coloré mais ça n’est pas tout à fait fini…

Après ça, j’ai mélangé dans une bassine d’eau froide, 20 cL de vinaigre blanc. Puis j’y ai trempé le linge quelques instants. Cette étape est indispensable puisqu’elle permet de fixer la couleur au vêtement.

Tada!!! Voici le résultat !

Attention !

  • J’ai préféré utiliser des ustensiles en silicone plutôt qu’une spatule en bois de peur de la voir colorée.
  • La profondeur du jaune peut être modulée selon les préférences mais il n’y a pas de règle concernant le temps de pause.
  • La couleur n’est pas forcément uniforme sur l’ensemble de la pièce.

Mon avis :

La recette est hyper simple à exécuter (vraiment très simple)

Je trouve que c’est du recyclage malin puisqu’on offre concrètement une seconde vie à nos affaires (dans le cas où il s’agissait d’une perte d’éclat persistante).

Dernier point (et le plus fun), c’est que le jaune c’est tendance donc on peut y aller sans trop se poser de questions ;D