Catégorie : Recettes

Buddha Bowl express

Le Buddha bowl ou bol du Buddha est un plat chaleureux, copieux mais sain. J’adore en préparer car on peut le faire sans avoir besoin d’acheter d’ingrédients spécifiques, les légumes frais généralement suffisent amplement. En plus, pour le cordon bleu que je suis, la préparation reste extrêmement simple puisque l’on doit seulement couper les ingrédients ou en cuire certains sans technique particulière. Enfin, je préfère diversifier les couleurs des aliments. Ça peut sembler anodin mais ça les rend réellement bien plus appétissants.

Il faut savoir que l’on peut mélanger des ingrédients chauds et froids. Ce qui est top avec ce bol c’est qu’on peut constamment le réinventer. Comme je disais, il n’y a vraiment aucune recette à suivre pour l’élaboration d’un Buddha bowl néanmoins quelques conseils peuvent être suivis.

Un Buddha bowl se compose de :

  • les feuilles de légumes verts placés au fond du bol : pousses d’épinards, salade, chou kale, etc.
  • les légumes : frais crus ou cuits ou rôtis : radis, patates douces rôties, etc.
  • les céréales : riz, épeautre, quinoa, boulgour, etc.
  • les protéines (végétales ou animales) : falafels, haricots rouges, houmous, pois chiches, etc.
  • le bon gras : avocats, oléagineux, etc.
  • une sauce : vinaigrette, à base de vinaigre balsamique, au tahini (composé de jus de citron / sirop d’agave ou sucre / ail / piment de Cayenne / un peu d’eau)

La recette (hyper) simple du Buddha Bowl que j’ai récemment réalisé:

J’ai déposé :

  • de jeunes pousses au fond de mon plat ;
  • puis, sur tout le pourtour du plat, des légumes crus (poivrons jaunes et tomates) ;
  • ensuite, dans un coin du quinoa (très riche en protéines) que j’ai épicé de curry, cumin, sel et poivre. Je trouve que c’est d’ailleurs un mélange d’épices assez simples mais drôlement efficaces car elles permettent d’immédiatement relever le goût d’aliments assez fades comme le quinoa justement ;
  • au centre du plat, de la mozzarella que je placerais aussi dans les aliments riches en protéines ;
  • de l’avocat qui représente mon bon gras ;

Puis j’ai assaisonné le tout, sauf mon quinoa qui est déjà épicé, d’une sauce vinaigrette homemade à la moutarde.

Régalez-vous et n’hésitez pas à partager vos photos de Buddha bowls !

Bowlcake à la pomme et au speculoos

Voici une autre recette de petit-déjeuner que j’adore me faire quand j’ai un peu plus de temps, soit le week end ou en vacances. Il s’agit d’un bowlcake à la pomme et au speculoos. J’adore ça car c’est healthy, rapide, facile, copieux et bon bien sûr !

Ingrédients:

  • 1 oeuf (ou 1 blanc d’oeuf si la veille vous avez préparez des pâtes à la carbonara par exemple ;D)
  • 1/4 de sachet de levure chimique
  • 4 cas de lait de votre choix (bon je ne peux pas m’en empêcher: de préférence, du lait végétal)
  • 40 g de son d’avoine (ou de flocon, selon les préférences)
  • 1 pomme
  • 2 spéculoos
  • un peu de cannelle si vous aimez ça.

Pour une recette sans oeuf, les ingrédients sont les suivants : 40 g de son (ou flocon) d’avoine, 1 cas de farine de votre choix, 2 cas de lait de votre choix, 1/4 de sachet de levure chimique et 2 cas de fromage blanc.

 

Préparation:

Rien de plus simple! Vous coupez ou mixez la pomme. Pour ma part, pour avoir moins de vaisselle à faire pour que ça soit vraiment rapide, je l’ai grossièrement coupée.

J’ai émietté le spéculoos et j’en ai gardé un petit peu pour la présentation finale.

Dans un bol, j’ai battu mon oeuf, puis j’y ai incorporé le reste des ingrédients.

Enfin, j’ai passé toute la préparation dans le bol, au micro-ondes pendant 3 min environ.

Ca ressort comme ça :

Ya plus qu’à démouler et c’est prêt!

 

Manger healthy et végétarien n’est pas forcément synonyme de goûts insipides ou de longues préparations pour un résultat moyen. Avec une pointe d’inspiration et quelques épices, on peut vraiment s’amuser et surtout se régaler! La base de cette recette est fixe mais le reste est déclinable à l’infini. Je vous ai proposé celle-ci car ce jour-là je n’avais que des pommes. Mais vous pouvez agrémenter votre bowlcake de bananes, chocolat, d’oléagineux, de baies ou autres.

Bon ap’!

Recette facile d’un granola homemade

Pour changer de mes porridges quotidiens (son d’avoine, graines de chia et autres) qui sont bons mais qui peuvent avoir tendance à lasser, j’ai voulu tenter de faire du granola…. homemade bien sûr!

La recette est ultra facile ! Certes ! Sur le papier …. Et j’aurais pu vous dire que vous pouvez vous y risquer sans problème mais ça aurait été un mensonge puisque ma première tentative a été un véritable fiasco…

Pour vous éviter cette déconvenue, j’ai donc détaillé la préparation du granola homemade lors de ma tentative suivante.

Ingrédients :

  • 150 g de flocons d’avoine;
  • 80 g oléagineux de votre choix (amandes, noix, noisettes);
  • Sirop d’agave;
  • 2 cas d’huile (de coco ou tournesol par exemple qui ne doit pas altérer le goût du granola)
  • 50 g morceaux de chocolat noir

Préparation :

Dans un saladier, j’ai mélangé les oléagineux aux flocons d’avoine. Puis j’y ai ajouté l’huile et ai imbibé de façon homogène le mélange de sirop d’agave.

J’ai ensuite étalé la préparation en une couche régulière et plane sur une plaque de four de cuisson. Et j’ai enfourné pendant 20-25 min à une température de 180°C.

Enfin, après cuisson et refroidissement du granola, j’y ai incorporé les morceaux de chocolat.

Le granola se garde 1 à 2 semaines dans des bocaux hermétiques. Mais, croyez-moi, vous l’aurez fini bien avant…

Pour un petit-déjeuner complet et équilibré, je l’associe avec du lait végétal type lait d’amande riche en calcium et un fruit frais et entier très copieux comme une banane.

Mon avis :

Le côté sucré et gourmand du chocolat que je n’intégrais habituellement pas le matin dans mes porridges n’est pas pour me déplaire. Du coup, ça me donne envie d’en mettre dans mes autres préparations.

Je trouve aussi que cette recette est sympa pour varier les plaisirs au quotidien mais je n’en abuse pas car je préfère privilégier le son d’avoine aux flocons. Le son a des propriétés plus intéressantes au niveau intestinal (qu’il facilite). En plus, comme je ne mange aucune viande la semaine, je me dois de faire attention à mes apports journaliers protéiques. Le son est plus concentré en protéines que le flocon d’avoine.

A vos fourneaux !